Les écoles de rang

Née sous l'aile du  Régime  français, l'éducation  au Québec connut une longue évolution dont l'épine dorsale est sans contredit l'école de rang. Créée par la loi de 1829, l'école de rang devient la première tentative d'organisation systématique de l'enseignement au Québec afin de faciliter l'accès à l'instruction dans les paroisses et leurs dépendances rurales.   

Avec la mise sur pied du système d'inspectorat, en 1851, et plus tard du Département de l’Instruction Publique (DlP), l'enseignement est rapidement uniformisé et règlementé dans tout ce qu'il implique.  Dès lors, le nombre d'écoles de rang qui ouvrent leurs portes ne cesse de s'accroître à travers le territoire québécois rehaussant ainsi  le niveau d'instruction populaire.                                                                 

 

Avant la construction de l'École Delisle, Rivière-Ouelle possède déjà huit écoles de rang dont l'Ecole Rocqueline (No 8) sise  dans  les  Coteaux Est. À ce moment, elle  ne répond d'ailleurs plus au nombre des enfants du rang prêts à débuter le primaire. Cette situation incite les familles Bérubé, Hudon, Lizotte et Lévesque, de concert avec M. Pierre Gagnon, députe de  Kamouraska, à soumettre à la Commission Scolaire  de Rivière-Ouelle le projet de construction d'une école dans les Coteaux Ouest pour y envoyer leurs enfants.

La petite école Delisle, Rivière-Ouelle, G0L 2C0, QC, Canada

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now